PARCOURS DE DISSIDENTS

DOCUMENTAIRE

2006

SYNOPSIS

​—

 

Dans les Antilles françaises, mises en coupe réglée par l’Amiral Robert qui applique avec zèle
la politique du maréchal Pétain, des jeunes gens –adolescents et adolescentes trouvent
la capitulation de la France inacceptable. L’appel du 18 juin 1940 réveille les consciences de ceux pour qui Vichy rime avec esclavage. Et ce sont des milliers de jeunes Martiniquais et Guadeloupéens qui choisissent alors de rejoindre le Général De Gaulle, celui qui symbolise pour eux la liberté et qu’ils surnomment en secret « Général Micro ».

 

Partis dans des embarcations de fortune, défiant la fureur meurtrière des flots de l’Atlantique et de la mer des Caraïbes ainsi que les balles de la police de l’Amiral, les survivants débarquent dans les îles anglaises voisines. Après un entraînement intensif aux Etats-Unis (à Fort Dix, New Jersey),

ils sont envoyés en Afrique du Nord. Leur bataillon qui intègre la prestigieuse 1ère Division Française Libre débarque en Italie puis en France. Ils se battent sur tous les fronts de la guerre : Provence, Normandie, Alsace, Italie, Allemagne, durant 350 jours par an non stop.

 

Oubliés de l’Histoire, le temps est venu de laisser ces survivants d’une aventure périlleuse

nous conter leur épopée.

 

 

VOIR LA BANDE-ANNONCE

1/17

CRÉDITS

​—

 

Réalisé et écrit par : Euzhan Palcy

Musique de : Fernand Marlu & Soft

Narrateur : Gérard Depardieu

Sortie en 2006

Durée : 88 minutes

DVD Collector

Sortie en 2010

Durée : 8h30

 

BANDE-ANNONCE

 

PARCOURS DE DISSIDENTS

HISTOIRE

​—

 

 

  18 juin 1940

À l’Appel du Général de Gaulle celui qu'ils surnomment

« Général Micro », une armée d’adolescents, filles et garçons, de 16 à 22 ans abasourdis par la défaite de la « mère patrie », laissent tout derrière eux. Ils se lèvent, quittent parents et fiancé(e)s, femmes et patrons dans leurs « îles paradisiaques » de Martinique et de Guadeloupe quadrillées par 5 000 marins aux ordres de l’Amiral vichyste Robert. Ce Haut Commissaire nommé en 1939 par George Mandel devient le gardien de l’ordre fasciste du Maréchal Pétain et du fabuleux trésor de guerre conservé sur l’île de Martinique : 300 tonnes d’or de la Banque de France, 125 bombardiers et trois pétroliers.


Patriotes de la première heure, ils quittent tout pour aller sauver la France, ballottés dans de frêles esquifs, par les immenses vagues des canaux des îles anglaises de la Dominique et de Ste Lucie, points de rencontre meurtriers

de l’océan Atlantique et de la mer chaude des Caraïbes.

 

Ils débarquent, pour les rescapés, sur ces îles anglaises avant d’être envoyés en Amérique où ils débarquent à Norfolk, sont accueillis comme des frères à Harlem et transformés en soldats dans le plus grand camp d’entraînement des Etats-Unis :
Fort Dix (New-Jersey).

Aux Etats-Unis, ils constituent, en octobre 1942, le Bataillon Antillais n°1 (BA1) probablement le seul bataillon Français créé sur le sol américain depuis La Fayette. Lors de son arrivée en Tunisie, le BA1 intègre la 1ère division des Forces Française Libres et devient le 21e Groupement Antillais de Défense Contre Avion (G.D.C.A).

 

Des champs de cannes aux champs de bataille aux champs de lavande aux champs de raisins, au milieu des sifflements stridents des bombes et des balles traçantes, cette part de France méconnue, porteuse de chants créoles et de la Croix de Loraine combat aux premières heures du soulèvement, pour la liberté.

 

Ils sont, ces braves, sur presque tous les fronts de la guerre, en Afrique du Nord, en France : de la Provence à la Normandie, des Vosges à l’Italie, en Allemagne, 350 jours par an non-stop. Ils portent l’uniforme américain de Fort Dix et le brassard de la prestigieuse 1ère Division des Forces Françaises Libres : Ce sont les Dissidents, près de 5 000 jeunes gens de Martinique et Guadeloupe, premiers au front, derniers libérés. Premiers combattants, derniers dans l’Histoire, occultés durant 64 ans par la Patrie qu’ils ont sauvée.  

1/6

  Après la guerre, de retour dans leurs iles, les Dissidents sont oubliés. Ils formulent alors quatre voeux :

 

I. Une reconnaissance nationale

II. Un mémorial aux Antilles pour honorer les disparus et rappeler l’histoire aux générations futures

III. L’enseignement de leur parcours dans les livres d’histoire

IV. Faire le voyage retour aux Etats-Unis pour remercier le pays qui les a aidé à sauver la patrie.

 

Après avoir honoré un devoir de mémoire en consacrant à ces résistants oubliés, un documentaire de 88 minutes Parcours de Dissidents narré par Gérard Depardieu, je me suis battue pour que la France, notre pays, honore ses valeureux combattants.

 

25 juin 2009

Après avoir œuvré pendant trois ans, un premier hommage a lieu le 25 juin 2009 à Fort de France. Le Président Sarkozy se

rend à la Martinique avec un détachement de la Garde Républicaine et reconnaît dans un discours marquant qu’il s’agit : « de réparer une injustice, d’honorer une page injustement oubliée de notre histoire nationale ».

 

Il décore un groupe de Dissidents Martiniquais et Guadeloupéens.

Le 1er mai 2014, l'Education Nationale met en ligne la plateforme Canopé Parcours de Dissidents destinée aux enseignants des collège et lycées de l'hexagone et des Outre-mers.

 

Du 1er au 6 juin 2014

Après avoir porté à l’attention du Chef de l’Etat François Hollande le combat des Dissidents et l’importance d’un hommage médiatique en métropole, la semaine d’hommage national aux Dissidents est lancé avec toutes les institutions de l’Etat !

 

C’est ainsi qu’en ouverture des célébrations du 70ème anniversaire des Débarquements de Normandie et de Provence Parcours de Dissidents est projeté le 1er juin 2014 au Palais de l’Elysée en presence du Président de la République et de ministres du gouvernement.

 

Les Dissidents sont honorés durant une semaine du 1er au 6 juin au Palais de l’Elysée, aux Invalides, au Sénat, au Panthéon à l’Assemblée Nationale, au Ministère des Outre-Mer, au Collège Aimé Césaire de Paris, en Normandie pour la Cérémonie Internationale puis le 15 août en sur le porte-avion Charles de Gaulle pour la Cérémonie du 70ème anniversaire du Débarquement de Provence!  

 

 

1/22

PARCOURS DE DISSIDENTS,

PARCOURS D'UN FILM 

1960 - 2006 - 2014

 

Les Etapes de la Reconnaissance
Nationale 
des Dissidents

 

 

Années 60 — Demandes individuelles des Dissidents pour une reconnaissance nationale.

 

11 décembre 1995 — Déclaration à la préfecture de Martinique de l'Association des Anciens du Bataillon des Antilles numéro 1 des Dissidents de la Martinique et des Sympathisants. Le Président est Henry Joseph.

 

Année 2005 — Euzhan Palcy réalise le film Parcours de Dissidents (88 mins).

Gérard Depardieu est le narrateur. France 5 est coproducteur.

 

Janvier 2006 — Avant-première France Ô/France 5 de Parcours de Dissidents.

 

23 Janvier 2006 — Première diffusion de Parcours de Dissidents sur France Ô

 

31 Mars 2006 — Première diffusion de Parcours de Dissidents sur France 5.

 

7 mai 2006 — France 3 diffuse Parcours de Dissidents.

 

 

Première étape pour la Reconnaissance Nationale

 

Euzhan Palcy prend attache avec le député Philippe Edmond-Mariette qui à la demande de la cinéaste lui obtient un rendez-vous avec le Président de l'Assemblée Nationale Jean-Louis Debré
Elle lui remet le film Parcours de Dissidents. Le Président qui découvre cette histoire apporte
son soutien et s'engage à aider dans la limite de ses prérogatives.

 

Un projet de voyage à Paris s'organise. Un groupe de dix Dissidents est alors invité 

aux cérémonies nationales du 8 mai 1945 et du 10 mai première Journée
Nationale des Mémoires de la Traite, de l'Esclavage et de leurs Abolitions. 

 

Euzhan Palcy prend attache avec le député Philippe Edmond-Mariette

qui devient le chef de la délégation.

Jeanne Catayée, Henri Joseph, Henri Hélénon, Mr Annette,

René et Michel de Reynal, Pierre Manialec, Fernand Pain, Ernest Tésor,
Mr Fouche sont les vétérans accueillis à Paris.

 

8 mai 2006 — Les Dissidents assistent à la cérémonie de commémoration du 8 mai 1945

sur les Champs-Elysées.

 

9 Mai 2006 — Parcours de Dissidents d'Euzhan Palcy est projeté à l’Hôtel de Lassay de        l’Assemblée Nationale en présence de son Président Jean-Louis Debré.

10 Mai 2006 - Le groupe de Dissidents

Jeanne Catayée, Henri Joseph, Henri Hélénon, Mr Annette,

René et Michel de Reynal, Pierre Manialec, Fernand Pain, Ernest Tésor,
Mr Fouche participe à la première Journée Nationale des Mémoires de la Traite
et de leurs Abolitions
au Palais du Luxembourg

en présence du Président de la République Jacques Chirac.

 

"Nous refusons le servage, l'esclavage, nous partons défendre la France."

Guy Cornély dans Parcours de Dissidents
 

 

.

 

Deuxième étape pour la Reconnaissance Nationale

 

Euzhan Palcy contacte la Présidence de la République et Rama Yade.

Le Pouvoir prend connaissance de l'histoire des Dissidents. La décision est prise.

Il organise avec la cinéaste les détails de la première reconnaissance nationale

 

25 juin 2009, le Président de la République Nicolas Sarkozy se rend aux Antilles avec un détachement de la Garde Républicaine  et déclare à Fort-de-France: " il s’agit de réparer une injustice, d’honorer une page injustement oubliée de notre histoire nationale".
. Il décore un groupe de Dissidents Martiniquais et Guadeloupéens de la Légion d'Honneur

 

Troisème étape pour la Reconnaissance Nationale

 

17-18 juin 2010 — Programme officiel de la commémoration du 70ème anniversaire de l’Appel
du 
18 juin 1940 par le Général de Gaulle pour résister à la barbarie nazie.

La cinéaste contacte le Maire de Paris Bertrand Delanoë.

Parcours de Dissidents (version courte) est projeté les 17 et 18 juin sur le grand écran
du stade Charléty avant la diffusion des matches de Coupe du Monde de Football
France-Mexique et Angleterre–Algérie.

 

18 juin 2011 —  71ème anniversaire de l’Appel du 18 juin 1940. L'Ecole Militaire accueille

la projection de Parcours de Dissidents dans le cadre de l’Année 2011 des Outre-Mer.


7 juillet 2011 —  L'Office National des Anciens Combattants et des Victimes de Guerre
(ONACVG) produit avec la collaboration d'Euzhan Palcy l'Exposition Nationale
"La Dissidence en Martinique et en Guadeloupe 1940 - 1945" .

L'Exposition Nationale s'inspire du DVD collector Parcours de Dissidents (8h de films). Son inauguration a lieu à l'hotel de la Marine à Paris (l'Etat Major de la Marine). 
La projection de Parcours de Dissidents accompagne l'inauguration des 110 exemplaires

de l'exposition dans les chef-lieux de France.

 

Le Secrétaire d'Etat aux Anciens Combattants Marc Laffineur et le Directeur Général de l'ONACVG Rémy Enfrun saluent dans leurs discours l'engagement personnel de
la cinéaste Euzhan Palcy pour la Reconnaissance de la Dissidence. 

 

Le Directeur de l'ONACVG annonce que suite à la projection de Parcours de Dissidents le 18 juin 2011 à l'Ecole Militaire, une injustice dont l'institution n'avait pas connaissance sera réparée :
un panneau en l'honneur des Dissidents sera apposé dès le mois d'août 2011 au Mémorial
du Débarquement de Provence au Mont Faron. Cette décision est la réponse à ce voeu 
légitime exprimé par le Dissident Henry Joseph au nom des Dissidents 

dans le film d'Euzhan Palcy.

 

Extrait du discours de Rémy Enfrun,  Directeur Général de l'Office National
des Anciens Combattants et des Victimes de Guerre


"La Dissidence en Martinique et en Guadeloupe 1940-1945"

Inauguration de l'Expositon Nationale -  Salons de l'Hotel de la Marine 

Jeudi 7 juillet 2011

 

(...) Madame Euzhan PALCY, réalisatrice, auteur, notamment, du Film Parcours de Dissidents, projeté et longuement applaudi le 18 juin à l’Ecole Militaire. Ce film va accompagner notre exposition dans tous les départements de métropole et d’outre-mer.

 

Madame PALCY, permettez-moi de saluer votre engagement personnel pour la reconnaissance de la Dissidence. L’hommage vibrant rendu par votre film à ces femmes et
à ces hommes les met en lumière de façon légitime.

 

La remise de la Légion d’honneur aux Dissidents survivants du Bataillon de Marche des Antilles n° 1, le 25 juin 2009 à Fort-de-France, par le Président de la République Nicolas Sarkozy vous doit beaucoup. Votre œuvre cinématographique nous a fait aussi prendre conscience de l’oubli incompréhensible de ce bataillon antillais dans l’organigramme du débarquement de Provence figurant au Mémorial du Mont Faron. Je voulais vous dire que cette omission va être réparée en accord avec la Direction de la Mémoire, du Patrimoine et des Archives : un panneau à ce sujet viendra compléter la scénographie existante et cela avant les célébrations du mois d’août prochain.

 

23 janvier 2012 — Projection de Parcours de Dissidents dans le cadre de l’Exposition
“l’Outremer Français dans
la Guerre 1939-1945” au musée
du Maréchal Leclerc de Hauteclocque et
de la Libération de Paris.

 

Quatrième étape pour la Reconnaissance Nationale

 

Mai 2014 — L'Education Nationale met en place la plateforme Canopé

 "Parcours de Dissidents" à l'attention des collèges et lycées de France.
C'est la réponse au voeu des Dissidents exprimé dans le film d'Euzhan Palcy : 
que leur histoire soit présente dans les manuels d'histoire.


70ème anniversaire des débarquements de Normandie et de Provence

Semaine d'Hommage National aux Dissidents

1 - 6 juin 2014

 

1er juin 2014 — Le Président de la République invite à la Projection de Parcours de Dissidents 
au Palais de l’Elysée en ouverture de l’Hommage National aux Dissidents et
 du 70ème anniversaire des Débarquements de Normandie et de Provence.
Le Chef de l'Etat assiste à la projection en présence de la cinéaste, 
d'un groupe de six Dissidents, de leur famlle et de ministres du gouvernement.

 

2 juin 2014 — Hommage National aux Dissidents aux Invalides sous le patronage
du Président de la République. L'Hommage est rendu par délégation du Chef de l’Etat
par la Ministre des Outre-Mer George Pau Langevin et le secrétaire d’Etat
aux Anciens Combattants Kader Arif, avec le Gouverneur des Invalides.

Dévoilement d'une plaque commémorative.

 

Le Ministère des Outre-Mer reçoit les Dissidents et leur famille

 

4 Juin 2014 — Visite du Sénat et déjeuner à l’invitation du Président Jean-Pierre Bel.

Visite spéciale du Panthéon par son conservateur.

 

5 juin 2014 — Les Dissidents rencontrent les élèves du collège Aimé Césaire de Paris.
C'est un  professeur d'histoire de leur collège qui a conçu le cahier pédagogique
de la plateforme Canopé Parcours de Dissidents.

 

Cérémonie France / Amérique à l’Hôtel de Lassay de l'Assemblée Nationale

Rencontre des Dissidents et des Vétérans Américains. Le Président Claude Bartolone
décerne la médaille de l’Assemblée
Nationale aux Dissidents en présence

de Madame Nancy Pélosi, leader démocrate au Congrès.

 

6 juin 2014 — Les Dissidents assistent dans la tribune présidentielle à la Cérémonie Internationale du 70ème anniversaire du débarquement de Normandie à Ouistreham.

 

15 août 2014 — Les Dissidents participent aux cérémonies du Débarquement
de Provence au Mont Faron et sur le porte-avion Charles De Gaulle.

 

 C'est donc au cours du printemps et de l'été 2014, soit 10 ans après la début de la production de Parcours de Dissidents, 10 ans d'un parcours du combattant, que pour la première fois l’histoire de la Dissidence en Martinique, en Guadeloupe et en Guyane est présentée sur les grands médias français. Les journaux télévisés de 20h de TF1, France 2, France 3 et iTélé rapportent enfin l'histoire méconnue de ces héros de la France Libre.

 

L'un des plus grands hommages de la République à ses citoyens a donc eu lieu de leur vivant : à l'Elysée, aux Invalides, à l'Assemblée Nationale, au Sénat, au Panthéon, au Ministère des Outre-Mer, au Collège Aimé Césaire de Paris, à Ouistreham sur les plages de Normandie et sur le Porte- avion Charles De Gaulle à Toulon.
 

Les Dissidents sont rétablis dans leurs droits et le parcours de leur bataillon est répertorié au Mémorial du Débarquement de Provence au Mont-Faron. Leur histoire héroique 
est scellée dans le marbre aux Invalides. 
A travers l'Education Nationale, ce Parcours de Dissidents est désormais dans les livres ou plutôt les tablettes numériques de l'Histoire.

— 

 

Cependant, les Dissidents ont toujours rêvé de remercier les Etats-Unis de les avoir
si bien reçus et entrainés pour devenir les soldats émérites qui ont opéré sur presque

tous les théâtres d’Afrique du Nord et d’Europe.
Ils ont toujours rêvé et de faire
le voyage retour aux Etats-Unis.

 

Une première étape vers l’objectif eut lieu lors de l’Hommage National aux Dissidents et 

aux Vétérans américains, le 5 juin 2014 à l’Assemblée Nationale, en présence du Président 
Claude Bartolone et de Mme Nancy Pélosi, Présidente des élus Démocrates 
au Congrès.

L'Espoir est permis ... L'Espoir est en route ...

1/21
EUZHAN
PALCY​
© 2019 — TOUS DROITS RÉSERVÉS — EUZHAN PALCY
© PHOTO ( ACCUEIL & CONTACT ) EDDY BRIERE

DESIGN PAR